L’Ensemble Cristofori en vidéo

Visionnez les reportages de France 3 Bourgogne / Franche-Comté avec les artistes de l’Ensemble Cristofori, à l’occasion du 10e Festival de Besançon/Montfaucon.

Montfaucon : un festival musical pour voyager dans le temps

Montfaucon : un festival musical pour voyager dans le temps

Festival de musiques anciennes : voyage dans le temps et dans la région

Festival de musiques anciennes : voyage dans le temps et dans la région

Retrouvez également les derniers articles de presse dans la rubrique Presse.

Retour en images #3

Pour marquer les derniers rendez-vous Trésors de musique de chambre 2014-2015, nous vous proposons un retour en images sur la classe maître de violon et de musique de chambre donnée par Sue-Ying Koang aux élèves du CRR du Grand Besançon, et les concerts Le pianotrio révolutionnaire du 18e siècle donnés le week-end dernier.

Festival Piano Passion, Vienne – Opéra Théâtre de St-Etienne

Du 21 au 26 mars 2015, l’Opéra Théâtre de St-Etienne organise le Festival Piano Passion sur le thème de Vienne. A cette occasion, Arthur Schoonderwoerd donnera le 25 mars à 20h un concert inédit avec des œuvres de Mozart.

LE FESTIVAL PIANO PASSION

Cette nouvelle édition du Festival Piano Passion s’intéresse au lien entre le piano et Vienne, la capitale autrichienne au centre de toute l’Europe musicale des XVIIIe et XIXe siècles. A l’évocation de Vienne, on ne peut s’empêcher de penser aux quatre figures de la musique qui ont consacré une partie de leur catalogue au clavier. Haydn sera servi par l’incomparable Jean-Claude Pennetier, Mozart bien entendu, par Arthur Schoonderwoerd au pianoforte, et David Fray rendra hommage à Beethoven et Schubert.

Retrouvez la programmation complète du festival sur le site de l’Opéra Théâtre.

Arthur Schoonderwoerd1 ©J.Dubois

LE CONCERT : MOZART, ŒUVRES VIENNOISES

Lorsque Mozart s’installe à Vienne en 1781 en tant que compositeur indépendant, la ville représente pour lui le lieu de l’émancipation et de la liberté, au cœur d’une vie musicale effervescente. Son activité de pianiste et de professeur le conduit à écrire des pièces extrêmement variées, dont chacune recèle des trésors, signes de son génie. Aujourd’hui, jouer sur un pianoforte, cet ancêtre du piano à la sonorité assez proche de la harpe ou du clavecin, permet la découverte d’un univers de couleurs et de nuances insoupçonnées. Pour servir ce répertoire, l’Opéra Théâtre a invité un musicien exceptionnel : Arthur Schoonderwoerd. Pianofortiste, pianiste, clavicordiste et claveciniste, ce Hollandais, désormais installé en France près de Besançon, fut l’élève de Jos van Immerseel et voue une véritable passion à Mozart.

« Le pianoforte, déjà défendu par de solides représentants comme Paul Badura-Skoda, […] et plus tard Melvyn Tan ou Andreas Staier, a trouvé un nouveau champion : Arthur Schoonderwoerd, maître des couleurs et des contrastes. […] Conclusion : si vous apercevez un disque ou un concert de Schoonderwoerd, précipitez-vous ! »
Frédéric Gabriel, Concertonet.com

Le programme
propose des œuvres de Wolfgang Amadeus Mozart :

  • Ouverture, Allemande et Courante KV 399
  • Kleiner Trauermarsch en ut mineur KV 453a
  • Menuet et trio en ré majeur KV 594a
  • Gigue en sol majeur KV 574, Rondo en ré majeur KV 485
  • Fantaisie en ut mineur KV 475
  • Sonate en ut mineur KV 457
  • Molto allegro, Adagio, Allegro assai, Adagio en si mineur KV 540

PRATIQUE

  • Concert du 25 mars 2015 à 20h – Opéra Théâtre de Saint-Étienne – Jardin des plantes – BP 237 – 42013 Saint-Étienne cedex 2
  • Tarifs : de 10€ à 22€, informations et réservation sur le site de l’Opéra Théâtre ou au 04 77 47 83 40.

Retour en images #2

En attendant les derniers rendez-vous de Trésors de musique de chambre qui auront lieu les 13, 14 et 15 mars, nous vous proposons un retour en images sur la classe maître donnée par Isabelle Druet, mezzo-soprano, aux élèves du CRR du Grand Besançon, et les concerts sur La mélodie française de la « Belle époque » donnés il y a quelques jours.

Le pianotrio révolutionnaire du 18e siècle

Les 14 & 15 mars, Sue-Ying Koang (violon), Esmé de Vries (violoncelle) et Arthur Schoonderwoerd (pianoforte) seront en concert dans le cadre de « Trésors de musique de chambre ».

Concert_mars

Le trio pour piano se développe vers 1785 instantanément à partir du moment où le pianoforte a trouvé sa place importante dans la vie musicale européenne de la moyenne bourgeoisie. De grands compositeurs, parfois fois un peu oubliés, comme Kraus et Kozeluch, créent de magnifiques œuvres pour des grands amateurs de musique de chambre. C’est notamment à cette époque que Ludwig van Beethoven compose son premier opus sous la direction de Joseph Haydn, son professeur.

PROGRAMME

  • Leopold Anton Kozeluch (1747-1818)
    Trio en Mi mineur opus 28 n°3 (1787)
    Vivace – Adagio – Allegro
  •  Joseph Martin Kraus (1756-1792)
    Trio en Ré majeur (1787)
    Allegro moderato – Largo, ma poco con moto – Ghiribizzo, Allegro
  •  Ludwig van Beethoven (1770-1827)
    Trio en Mi bémol majeur opus 1 n°1 (1793)
    Allegro – Adagio cantabile – Scherzo, allegro assai – Finale, presto

Une classe de maître de violon et de musique de chambre donnée par Sue-Ying Koang viendra précéder ces concerts le vendredi 13 mars de 17h à 19h, au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Besançon (entrée libre).

PRATIQUE

  • Samedi 14 mars 2015 à 20h30 – Freiburg im Breisgau – Reservix, Humboldtstrasse 2
    Informations et réservations sur www.reservix.de
  • Dimanche 15 mars 2015 à 16h30 – Hôtel Alviset, 1 rue Péclet, Besançon (séance précédée d’une introduction au concert de 15h30 à 16h)
    Informations et réservations au 03 81 83 48 91 ou sur www.besancon-tourisme.com

Vous pouvez consulter le programme complet de la saison en ligne !

La mélodie française de la « Belle époque »

Les 21 & 22 février, l’Ensemble Cristofori invite le grand public à découvrir un programme inédit autour de la mélodie française de la « Belle époque ». Isabelle Druet, mezzo-soprano, sera accompagnée au piano Érard par Arthur Schoonderwoerd.

Ensemble Cristofori & Isabelle Druet
Après la guerre franco-prussienne du XIXe siècle, toute l’Europe, et notamment la France, vécu une longue période de paix de quatre décennies, chose rare et favorable aux progrès économiques et techniques. La population était alors très optimiste et insouciante quant à l’avenir, grâce à d’extraordinaires progrès techniques. La Belle Époque se fit ressentir sur les boulevards des capitales européennes, dans les cafés et les cabarets, dans les ateliers et les galeries d’art, dans les salles de concert et les salons fréquentés par une bourgeoisie moyenne qui profita des progrès économiques.
Les œuvres très poétiques de ce concert autour de la mélodie française de la « Belle époque » témoignent d’une volonté de rompre avec la musique romantique d’auparavant, parfois quelque peu indigeste, et ouvre de nouvelles voies vers la modernité…

PROGRAMME

  • Henri Duparc
    L’invitation au Voyage, Chanson triste, Le Manoir de Rosemonde, Elégie
  • Claude Debussy
    Trois chansons de Bilitis : La flûte de Pan, La chevelure, Le Tombeau des Naïades
  • Maurice Ravel
    Histoires Naturelles : Le paon, Le grillon, Le cygne, Le martin-pêcheur, La pintade
  • Francis Poulenc
    Banalités : Chanson d’Orkenise, Hôtel, Fagnes de Wallonie, Voyage à Paris, Sanglots

Une classe de maître de chant donnée par Isabelle Druet viendra précéder ces concerts le vendredi 20 février de 17h à 19h, au Conservatoire à Rayonnement Régional du Grand Besançon (entrée libre).

PRATIQUE

  • Samedi 21 février 2015 à 20h30 – Hôtel Alviset, 1 rue Péclet, Besançon
  • Dimanche 22 février 2015 à 16h30 – Hôtel Alviset, 1 rue Péclet, Besançon (séance précédée d’une introduction au concert de 15h30 à 16h)

Informations et réservations au 03 81 83 48 91 ou sur www.besancon-tourisme.com